Agenda27/09/20 Retour à la page d'accueil Contacts Glossaires Plan du site Page précédente Page Suivante Imprimer  
    Nos publications / FNPHP INFOS
 
  Lancer la rechercheRecherche avancée







FNPHP
11, rue de la Baume
75008 PARIS

Tél : 01.42.38.63.63

@ : fnphp@fnphp.fr

Horaire secrétariat :
9h-12h / 13h-16h30

 

 
 

 

 

Guide d'utilisation du site internet

 

FNPHP INFOS N°5

Edito par Philippe MOINET, Trésorier de la FNPHP

La FNPHP se mobilise sur le travail saisonnier

Après quelques temps de repos et de vacances, l’heure de la rentrée a sonné à la FNPHP, et, comme toujours les sujets à traiter sont nombreux et importants.

Parmi toutes les questions qui nous occupent, il est un dossier sur lequel nous devons nous mobiliser cet automne : Il s’agit du projet de suppression de l’exonération de charges pour les Travailleurs Occasionnels Demandeurs d’Emploi (TODE).

En effet, le gouvernement a annoncé depuis longtemps sa volonté d’harmoniser les contrats de travail dans les branches professionnelles et ainsi, faire disparaître les avantages accordés au monde agricole pour les contrats saisonniers.

Cet avantage, spécifique aux salariés saisonniers agricoles, se cumule actuellement avec le CICE qui doit également être supprimé en 2019.

Les horticulteurs, les pépiniéristes, ainsi que nos collègues producteurs de fruits, de légumes ou viticulteurs, ont recours, tout au long de l’année, à ces contrats saisonniers pour réaliser les travaux courants dans les cultures.

Si ces dispositifs dont nous bénéficions sont retirés, les conséquences économiques seront énormes pour les employeurs de main d’œuvre des filières agricole. On estime la perte à 189 € par mois pour un contrat saisonnier au SMIC !

Alors, nous devons en prendre conscience et réagir.

La FNSEA, en lien avec la FNPHP et les autres associations spécialisées, a lancé une alerte.

Il faut, par tous les moyens, communiquer auprès de nos parlementaires, de nos préfets, sur les conséquences néfastes de cette décision qui va impacter fortement le coût du travail en agriculture, diminuer notre compétitivité par rapport à nos voisins européens, et peut être entrainer la disparition des entreprises les plus employeuses de main d’œuvre.

En lien avec nos collègues agriculteurs, mobilisons-nous et agissons pendant qu’il en est encore temps, avant le vote de la loi de finances qui doit intervenir à l’automne.

 

Pour accéder aux FNPHP INFOS, merci de vous connecter sur l'Extranet.

Retour à la page d'accueil Contacts Glossaires Haut de page Page précédente Page Suivante Imprimer